Site de l'académie de Versailles

Accueil > Disciplines > Technologie > Conférence 6° : biomimétisme et aérodynamique

Conférence 6° : biomimétisme et aérodynamique

vendredi 15 avril 2016 par N. Druart, administrateur

Vendredi 1 Avril, Agnès Luc-Bouhali, Ingénieur Chercheur dans le Département Conception et Évaluation des Performances des Systèmes à l’ONERA (Palaiseau) et Françoise Montigny, Ingénieur de Recherches, sont venues présenter, à tous les élèves des classes de 6°, un diaporama accompagné de petites vidéos sur le biomimétisme et l’aérodynamique.

Cette présentation s’inclut dans le projet pluridisciplinaire 6° (Technologie - Arts Plastiques - Éducation musicale - Français) intitulé Le biomimétisme, un art de l’innovation durable.

A l’aide de la présentation de nombreux exemples de vol ou de nage d’espèces animales ( Chauve-souris, cigogne, chouette effraie, libellule préhistorique, raie Manta...), ces deux intervenantes ont su montrer comment les hommes, depuis longtemps, se sont inspirés du monde vivant pour créer et perfectionner le vol des avions et comment aujourd’hui, grâce au développement des sciences, notamment de nos outils d’exploration du monde vivant, les chercheurs continuent de s’inspirer du monde vivant pour concevoir ou perfectionner de nouveaux systèmes.

L’équipe de direction, les professeurs présents et leurs élèves remercient vivement Madame Agnès Luc-Bouhali et Madame Françoise Montigny pour le temps consacré à la préparation et à l’animation de cette conférence ainsi que pour la clarté et la qualité de cette présentation.


Quelques illustrations...

Les précurseurs de l’aviation.
Après avoir évoqué la légende d’Icare et de Dédale, le Principe d’Archimède, la loi d’Isaac Newton, les dessins de l’Ornithoptère de Léonard de Vinci inspiré du principal mammifère volant, la Chauve-souris, voici une présentation du premier vol humain réalisé dans la Montgolfière inventée par les frères Montgolfier en 1783.



Le vol des insectes.
Les insectes créent leur portance en récupérant l’énergie des tourbillons générés par le mouvement de leurs ailes.
L’étude du mouvement ailes de libellules de laboratoire grâce à la réalisation aujourd’hui possible de films rapides et la reconstitution du mouvement des ailes d’une libellule géante préhistorique ont permis la création de drones extrêmement maniables.



Les insectes, source d’inspiration dans d’autres domaines :
La couleur bleue du papillon Morpho n’est pas due à la présence de pigments mais aux jeux de la lumière dans les structures de ce qui constitue ses ailes.
Les chercheurs s’inspirent aujourd’hui de cette découverte pour produire des fibres sans colorant ni pigment. La couleur est alors créée à partir des variations d’épaisseur et de structure des fibres.
L’étude des yeux des insectes, constitués de milliers de petits yeux fixes, chacun regardant dans une direction particulière inspire également les chercheurs dans la création de nouvelles caméras avec des capteurs permettant, par exemple à des drones, de voir dans toutes les directions.
La mise en évidence que l’eau ne s’étale pas sur leurs yeux mais forme de petites gouttes qui quittent rapidement leurs yeux inspire aussi les chercheurs dans la création de revêtement pour les parois de douches, les pare-brises...


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Martin Luther King - Buc (académie de Versailles)
Directeur de publication : M. Gilles Dalet