Site de l'académie de Versailles

Accueil > Associations de parents > Vie affective et sexuelle des adolescents

Vie affective et sexuelle des adolescents

Soirée-débat de réflexion-débat

lundi 22 juin 2009

Verbatim rédigé par Renaud Anzieu - parent d’élève FCPE

Echange animé par Mme De Gaspéri, conseillère conjugale au centre de planification de Versailles, service de santé publique du Conseil Général des Yvelines. 36 parents présents.

Mme De Gaspéri a accueilli tous les élèves de 3ème du Collège par groupe pendant 2 h (séparé fille / garçon)
L’éducation de la vie affective et sexuelle : fait partie des programmes au collège.

Mme De Gaspéri travaille au centre de planification de la ville de Versailles
(3 B, Impasse Gendarmes, Versailles, 0139503049) et à l’Accueil jeune de l‘hopital Mignot.
Centre : accueil + médecin gynécologue + conseillères familiales et conjugales
Le centre de planification est un lieu où les jeunes peuvent trouver de l’information. L’accueil est anonyme et confidentiel (= sans l’autorisation des parents). avec prise en charge des soins par l’état et gratuit.
Possibilité d’y obtenir la prescription d’une contraception, ainsi qu’une pilule d’urgence (selon de modalités précises). La pilule d’urgence est gratuite en pharmacie pour les mineures.
Concernant l’IVG le centre propose un accompagnement. Pour avorter une jeune mineure n’a plus besoin de l’autorisation des parents (mais doit être accompagnée par un adulte référent)
En France 200 000 IVG par an, c’est en augmentation.

L’infirmière scolaire a aussi la possibilité de donner la pilule du lendemain ou des préservatifs ... après entretien.

Chaque enfant est différent même dans une même famille : adaptez le discours.

Malgré que les jeunes soient très informés, les causes de l’IVG peuvent être : soirée, alcool, abus => rapport sexuel non souhaité.
Le préservatif est important pour le sida , les mst , comme contraceptif mais il pose aussi un problème pour les jeunes : difficultés à le mettre la 1er fois que ce soit pour le garçon ou la fille, comment la fille demande au garçon, et il n’a pas une réputation d’infaillibilité car il peut-être mal mis ou défectueux.

Sur les séances au collèges : les enfants ont une très bonne connaissance du sujet et font preuve de discernement . Les séances ne sont pas proposées en 4eme car l’écart de maturité sur le sujet entre les élèves de 4eme est encore important.

En cas d’IVG les enfants ont une grande peur de décevoir les parents

Idée d’un parent : Boite de préservatifs : dans la pharmacie à disposition. A chacun de trouver ses solutions.
Pillule du lendemain : à prendre dans les 72 h , nommée pilule du lendemain , fiable à 95 %.

Il y a une revendication de tester le plaisir. La sexualité est morcelée, elle est dans le corps, dans le plaisir.
Expérimentation et curiosité du plaisir : les « plans culs ». La pornographie est disponible. Impact de la pornographie : créé aussi beaucoup d’angoisse.

L’échange peut se faire à partir de la question « Qu’est-ce que la sexualité ? » et peu à peu ouverture vers le cœur et l’esprit … Cela les rassure. La sexualité c’est aussi l’amour.

Les séances avec les enfants se font à partir de questions notées sur des bouts de papiers : Question anonyme et confidentielle. Influence de la pornographie,
Beaucoup de questions sur les pratiques sexuelles (fellation, cunnilingus, sodomie, pour les garçon « quel est le bon trou ? »). Leur rappeler que le premier organe sexuel est le cerveau !!!

La première fois est mystérieuse … cela créé des angoisses. la pornographie est différente de la sexualité. Les enfants sont tout de même capables de discernements.

Pornographie : ils vont voir car c’est interdit, « on a besoin de savoir comment ca se passe. »
Ils sont capables de faire preuve de discernement, mais ça va les enfermer dans la performance.
Ejaculation : angoissant car dans les phantasmes des producteurs. Il faut expliquer qu’il y a des trucages, que les grandes eaux ce n’est pas la réalité.

Les parents cherchent une distance … et les enfants aussi. A l’adolescence il y a de la distance et de la pudeur, trouver la bonne distance. Affirmation de soi et crise identitaire …
Souvent « Je suis amoureux donc je couche ».
Redonner les valeurs à l’acte d’amour et expliquer que la pornographie n’est pas la réalité.
Profiter d’un film (avec un baiser par exemple), d’une émission pour ouvrir le débat.

Langage : demander l’utilisation des mots corrects (du dictionnaire)
Emballer = Embrasser avec la langue à différencier du « bisou smack »

Connaitre l’age de la 1ère fois est important pour tous les enfants.
La moyenne d’age est depuis 20 ans de 17 ans (filles ou garçon) mais les relations sexuelles existent pour certains déjà au collège.
http://www.ined.fr/

Lecture :
« Dico Ado » par Catherine Dolto-Tolitch
Editions de La Martinière Jeunesse « Collections Oxygène et Hydrogène »

Action : il a été proposé d’acheter des livres par le collège et de créer un lieu au CDI pour avoir l’accès à ces livres. Proposition reçue favorablement par Mme Lafaye.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Martin Luther King - Buc (académie de Versailles)
Directeur de publication : M. Gilles Dalet